Dans le Sud !

Depuis quelques temps, l'envie d'aller découvrir une belle rivière du versant méditerranéen me titillait. Mon ami Christophe connaissant ce cours d'eau propose de m'y accompagner  dimanche dernier.

RDV sur le pont d'un petit village de la Vallée à  8h30 qui se transforme par ma faute  en 9h00 !!! Christophe est prêt et m'attend déjà !


Il fait 18°c et nous savons que la journée va être très chaude.

Nous attaquons sur un grand plat. Chacun pêche sa berge, c'est comme ça que nous procédons d'habitude. De mon coté une grande partie de la rivière est à l'ombre et après une dizaine de lancers, mon d contact 63 se fait arrêter délicatement par un poisson. Les coups de têtes me font savoir que j'ai a faire à un joli poisson...et sa vison me confirme.

Le combat se déroule pas trop mal, tout en puissance et le poisson rejoint l'épuisette de Christophe. 42 cm, robe magnifique, la journée commence pas trop mal. 

Nous continuons de monter et Christophe prend une petite truite fario postée sur un plat.

Plus haut un arbre barre la rivière, nous pêchons dessous mais rien. J'accroche dans une branche de l'arbre, évidement! 

Pendant ce temps Christophe m'annonce qu'il voit 1, 2 ....3 puis 4 poissons sur la fin du radier juste au dessus de l'arbre.


2 lancers plus tard il est attelé à une belle truite, je viens de me décrocher, traverse pour aller l'aider. La truite est mal piquée et tourne dans un trou juste devant moi sans que j'arrive à la mettre dans l'épuisette, le stress monte ... et enfin elle rentre dans la filoche.

40 cm tout rond, c'est sympa.

Au même endroit, je pêche la berge d'en face et fait sortir un poisson qui tape dans mon leurre sans se piquer, minimum 40 cm de nouveau. On commence à comprendre que c'est une matinée à gros fishs !!! Il y a des vairons partout en fraie et il est évident qu'elles s'en font un festin !

Je relance et le poisson ressort mais ne prend pas... nous ne la reverrons plus.

100 m plus haut sur un courant régulier, avec plage de galets qui remonte vers nous, le coup nous semble intéressant. Au deuxième lancer dans la veine, au moment ou mon leurre remonte sur la plage de galets, lourdeur dans la canne suivie instantanément d'une chandelle ou nous pouvons directement apprécier la beauté du poisson. Réaction immédiate de Christophe : "ohhh Canaille, c'est que c'est gros !!" Mort de rire... mais à la tombée elle me gratifie d'un rush comme je les aime. Le combat est tout simplement génial, je me régale et direction épuisette. Cris de victoire oblige.

Le truite est magnifique, une robe bien particulière de ce cours d'eau méditerranéen. Les pêcheurs du coin reconnaîtront sans peine ...


Séance photo et relâche.. je mettrai la vidéo en ligne plus tard. 

Sans aucun doute le plus beau poisson de ces dernières années, 44 cm mais quelle beauté, merci à la nature de nous offrir encore des merveilles pareilles. Le sourire est sur nos lèvres, nous savons déjà que nous ne sommes pas venus pour rien.

Ensuite l'activité se calme et nous avons toutes les peines du monde à faire bouger les farios. Je décroche un poisson correct puis plus rien du tout, nous pêchons une baignoire.

Les changements de secteurs (plus amont) n'y changeront rien, il fait chaud, les poissons ne s'alimentent plus... la pêche prend une autre tournure... et avec les doutes qui arrivent... comment peut on passer de l'euphorie alimentaire des grosses de ce matin à l'inactivité la plus stricte ? C'est aussi ça la pêche.

Une dernière petite de la rivière qui gobait viendra me rejoindre  pour clôturer la journée.


Une très belle robe pour elle aussi.


La journée s’achèvera vers 18 h nous avons de la route pour rentrer.


En tous cas, encore une belle journée riche en découvertes, rires et beaux poissons... à refaire donc!

Écrire commentaire

Commentaires : 0