Pêches d'été

Ces derniers temps, moins d'articles sur mon site... Il est vrai qu'avec les très fortes chaleurs et l'étiage sévère des cours d'eau la pêche n'est pas des plus excitante. Du coup je suis beaucoup moins sorti depuis mi -juillet.


Il me reste quand même une sortie sympa à vous raconter !

Un soir de début Août , sur une grande rivière ... il faut chercher les courants les plus soutenus pour espérer faire sortir une fario, tellement la chaleur est étouffante.

 

La pêche commence sans la moindre touche et au bout de 1h je m'approche d'une bordure sableuse en fin de courant. Mon oeil  est attiré par une nageoire dorsale qui sort presque de l'eau. Il s'agit d'un très gros chevesne qui maraude en bordure. Je suis à 3 m de lui, et lance mon D contact vers cette berge encombrée. Le fil passe juste derrière une brindille et au moment ou le leurre tombe dans l'eau , il fait peur au poisson. dans la fraction de seconde qui suit j'essaye de décaler le fil de la branche mais n'y parviens pas; le leurre remonte et le chub en accélérant se le pique dans la caudale... zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz..... TAC !!!! Cassé. Le poisson revenait vers moi et le fil faisait un angle à 45 ° derrière la branche ...Ingérable.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Je reprend ma pêche méthodiquement en remontant le courant. Une petite fario vient me rejoindre grâce au D incite.

D'un coup mon attention est de nouveau dirigée vers un chevesne de 55+ qui navigue dans 2 m d'eau  à 3 m de moi au milieu des herbiers...

Dans ma petite tête un sentiment de revanche m'envahit. Je lui balance mon d incite sous le nez, leurre très efficace sur les chubs... même réaction que précédemment, le poisson prend peur et accélère, mais là que vois-je ??? mon d contact 63 piqué dans sa caudale !

Histoire de dingue, heureusement un ami était avec moi, si non difficile à croire. Un sacré moment de rigolade.


Un peu plus haut sur le plus gros courant pêché de la soirée je déciderai enfin une belle fario de 39 cm qui me fera un très beau combat en dévalant le courant.

Voilà, c'est pour ce genre de sortie unique que la pêche me fait toujours autant rêver.

Écrire commentaire

Commentaires : 0