La Délivrance !

 

 

Et oui ça y'est !!!  j'ai dépucelé l'épuisette ! quel soulagement !

 

Sur un créneau de 1h30 de libre, j'ai décidé d'aller tenter ma chance en nymphe sur une rivière proche de chez moi.

 

 

 

A la base je voulais me rendre sur le no kill mais lorsque j'arrive, la place est déjà prise par un autre pêcheur.

Du coup je remonte la rivière pour un parcours situé 5 minutes plus haut.

Préparation de la canne, bas de ligne graissé, j'accroche ma nymphe, je repère la première coulée que je veux faire, je m'engage dans l'eau, pose mon pied sur un tapis de feuille.... mais sous les feuilles , un bloc de granit ultra glissant ====> glissade, perte d'équilibre, fuite éperdue en avant et PLOOOOUUUFFFFFF !!! je me vautre comme une merde, de l'eau jusqu'au cou. Ça commence bien, la saison est vraiment lancée ...

 

Bon, une fois essoré je m'y met sérieux. Les premières dérives sont compliquées il faut le temps de reprendre la main.

Quelques minutes plus tard, je ferre ma première touche, c'est une truitelle, mais elle a une saveur toute particulière. C'est ma première de 2016 !

Dans la foulée, je pique un poisson de même taille, les sensations reviennent doucement.

Ensuite je décroche une autre truite un poil plus grosse et j'arrive sur une zone très tumultueuse impossible à pêcher correctement, avec mon niveau du moins.

 

Il est presque l'heure de rentrer et je décide de passer cette zone pour m'attaquer au dernier coup de cette sortie (photo).

 

Il s'agit d'un gros courant, pas évident à pêcher. Je tente tout d'abord la zone calme à gauche sans succès. En suite je fais un passage dans le bouillon, RAS. Enfin je pêche la zone "entre deux", et je voix mon fil se décaler,  ferrage, en même temps je vois le reflet d'un poisson qui se tortille ! Pendu sur une truite plus jolie. En 14 / 100 ème le poisson se tourne et dévale entre les blocs, mais j'arrive à la rentrer dans l'épuisette. Heureux, c'est ma plus belle en nymphe à ce jour, pas de mesure car pas de mètre. La voici : 

Vous remarquerez sa nageoire caudale bien abîmée. Je ne sais pas à quoi c'est du, ce n'est pas une truite de lâché, sa robe est typique de cette rivière, qui est en gestion patrimoniale depuis plus de 5 ans maintenant. Si vous avez des idées ? Laissez moi un commentaire.

 

En tous cas elle est repartie en pleine forme ! et je suis rentré comblé. Une sortie courte mais très agréable, avec enfin mes premières de 2016.

 

a +

Écrire commentaire

Commentaires : 0