Lagon, Mangrove

Voici le troisième et dernier volet de mes pêches en Gwada. Je vais vous parler ici de mes deux sorties au moyen d’embarcations en mangrove et lagon.

Première sortie en mangrove avec Julien Audonnet. Rdv 6 h du mat, je ferai équipe avec Emric. Bonne ambiance et rigolade d'entrée de jeu ! Préparation et mise à l'eau de son superbe bateau (skiff) à fond plat, parfaitement adapté pour la mangrove et ses eaux peu profondes...

Le Skiff de Julien Audonnet, guide pêche en Guadeloupe
Le Skiff de Julien Audonnet, guide pêche en Guadeloupe

Le but sera de pêcher dans les racines des palétuviers et sous les branches  pour y débusquer tarpons, snooks ou barracudas. La technique sera du très light >> du leurre souple en texan afin de bien passer entre les racines sans accrocher systématiquement dans ce milieu hostile aux hameçons !!!

Pour commencer nous apercevons un très beau requin pointe noire (2 m facile) qui passe devant le bateau. Des raies pastenagues sont aussi en maraude. Emric en pique une, il s'en suis un départ mémorable sur une canne light.

A part ça les bordures sont très calmes, il faut sans cesse lancer et passer le max de temps en pêche pour avoir la chance d’intéresser un poisson. Plus loin un tarpon me surprend en venant aspirer mon leurre juste devant le bateau, je rate mon ferrage et décroche. 

La suite est calme, l'activité des poissons faible. Nous n'arrivons pas à détecter les poissons avant de leur faire peur et quand on y arrive je tarde trop à réagir pour lancer au bon endroit. Nous verrons quelques snooks, pagres et tarpons mais pas de touches.

A un moment Emric sort son leurre des racines et là nous voyons un éclair sortir du cover, prendre le leurre à 2 m du bateau (ferrage de boeuf !!!) et retourner à bloc vers les racines, frottement de la ligne et casse retentissante. Ultra rapide, très violent, c'était un barracuda bien métré !!! Vraiment cette attaque m'a scotché, ces poissons sont très véloces.

Juste après Emric pique un beau tarpon et mène le combat parfaitement jusqu'à l'épuisette. Un baby tarpon de 80 cm :

Pêche en mangrovre
Tarpon en mangrove avec Julien Audonnet et Emric

La matinée passe très vite, même si l'activité est calme, naviguer en mangrove reste agréable surtout quand l'ambiance est sympa ! Sur la fin un autre tarpon vient prendre mon leurre souple, mais je n'ai toujours pas la rapidité voulue pour arriver à le piquer correctement. Sur son premier saut il se décroche. Julien insiste et n'hésite pas à me faire pêcher 45 min de plus  pour essayer de prendre un autre tarpon, mais les poissons en ont décidé autrement...

Si vous êtes tentés par une pêche technique de précision en mangrove, alors Julien est le guide qu'il vous faut. Sympathique, arrangeant et disponible il fera tout pour que vous puissiez pêcher du snook ou  tarpon. Lien vers son site et page facebook : 

 

http://www.julienguidedepeche.com/

 

https://www.facebook.com/julien.audonnet.1?fref=ts

 

Ma deuxième sortie se fera la veille de notre départ. Avec ma compagne, nous louons un petit bateau pour aller visiter le grand cul de sac marin, un immense lagon situé entre Grande-Terre et Basse-Terre.

Balade nautique , Gand Cul-de-Sac Marin, Guadeloupe
Balade nautique , Gand Cul-de-Sac Marin, Guadeloupe

Au programme, balade, baignade et Palme Masque Tuba (PMT) sur différents spots ; barrière de corail, épave, fond de sables blancs.... Et un peu de pêche aussi au passage ! A l'allé je met mon ensemble 30 lbs en traîne avec un Kten 95 et je m'accroche au bout de 5 min dans une corde de casier de pêcheur, je suis contraint de casser... la pouasse. Blasé je ne remonte pas ma ligne et je finirai l'aprèm avec mon petit ensemble light, on verra bien !

Après une belle balade en PMT autour d'une épave, nous apercevons quelques carangues rôder. Je remonte au bateau lance un jig et prend coup sur coup un petit colas et deux petites carangues. J'ai le malheur de décrocher la seconde, du coup l'activité s'arrête brutalement.

Carangue, Grand Cul-de-Sac Marin
Carangue, Grand Cul-de-Sac Marin

Sur le retour je place un indémodable pointer 78 sp en traine sur mon petit ensemble. Très vite je prend un jolis colas.

Colas ou vivaneau queue jaune
Colas ou vivaneau queue jaune

 En suite je m'accroche sur un haut fond entouré de corail, pas loin de palétuviers isolés... Bref en décrochant je me dis que ce joli coin mérite quelques lancers. Dès le premier, c'est LA touche !

Dans les premières minutes, le poisson tourne autour du bateau avec une défense lourde. Je pense alors tenir un poisson correct et l'annonce à ma chérie... Je ramène doucement le fish vers nous et là, d'un coup , c'est le rush ! Ultra rapide, en surface, deux ou trois sauts et le poisson est déjà  à plus de trente mètres du bateau. Waouh, là ça déroule très fort, il s'agit d'un beau barracuda. 

Je serre le frein doucement mais avec un  fluoro 30/100ème en bas de ligne, j'ai pas beaucoup de marge de manœuvre. Je n'arrive pas à arrêter le barra qui continue à rusher avec acharnement. D'un coup je m'aperçois que mon petit moulin rarenium 3000 est presque vide, je vois le nœud d'attache de la bobine sous quelques tours de tresse... là ça commence à sentir mauvais... d'autant plus que le poisson est toujours autant énervé. Il alterne courte pauses et accélérations brutales.

Il faut réagir vite, je tente une marche arrière à l'arrache (canne dans une main, moteur dans l'autre ; vous voyez le tableau ??!! sinon y aura la vidéo ;-)) pour remonter vers lui, mais les vagues passent par dessus et remplissent notre embarcation. Mauvaise idée... Du coup, je mets ma moitié à contribution : au poste de pilotage, explications sur le pilotage expédiées en 10 secondes !!! Bref elle arrive à tourner dans le bon sens et remonte doucement vers le barra qui s'est heureusement calmé entre temps. OUF , manœuvre réussie ! Je reprends de précieux mètres de tresse dans le moulin. 

Maintenant je peux combattre en ayant un peu de réserve. Nous voyons ce magnifique barracuda tourner autour du bateau, il se tient 1 m sous la surface, il est bien gaillard. Nelly commence même à me demander si je vais monter "ça" dans la barque ! Pendant un moment impossible de le faire bouger et monter en surface. Mais à force, la fatigue  gagne le valeureux combattant et il m'offre sa nageoire caudale que j’arrive à saisir au passage. Je le monte à l'arrière du bateau et instantanément Nelly saute les bancs et passe à l'avant ( j'éclate de rire) !  Faut voir la dentition du client, ça fait peur ! 

Belle dentition
Belle dentition

Entre stress, cris de joies, rires, plaisir et satisfaction, je viens de vivre un grand moment de pêche. Le sourire sur le visage de Nelly aussi, en dit long sur ce moment épique. Le coup de pêche qui marquera mon voyage en Gwada. 

Décroché  (il m'a explosé 3 hameçons sur 6!) , mesure (112 cm) photos et vidéo du release. Un dernier reflet dans l'eau turquoise, maître barra s'en va regagner son habitât.... 

Naviguation dans le Grand Cul-de-Sac Marin
Naviguation dans le Grand Cul-de-Sac Marin

Merci Dame Nature de nous faire profiter de si beaux poissons, dans des endroits paradisiaques. 

Comme pour me dire au revoir, la Guadeloupe venait de m'offrir un dernier poisson, le plus beau, le plus mérité du séjour ! Quel sentiment de plénitude lorsque la pêche se termine ainsi. 

 

Dernier coucher de soleil, Anse Rifflet, Basse Terre, Guadeloupe
Dernier coucher de soleil, Anse Rifflet, Basse Terre, Guadeloupe

Écrire commentaire

Commentaires : 0